Urbanisme

Publié le mardi 31 octobre 2017

Ce projet d’avenir a été partagé au cours du premier semestre 2017 avec les citoyens lors des ateliers de réflexion et lors de la réunion publique conduite par le bureau d’études Céramide et les services de Nantes métropole (qui exercent les compétences d’aménagement urbain, espaces publics et voirie). Il va se décliner en plusieurs phases de réalisations. Cet étalement dans le temps est nécessaire pour maintenir l’accès des usagers aux écoles, au service enfance-jeunesse et aux commerces du centre bourg, pendant ces différentes périodes de travaux. Il faut également y ajouter une contrainte budgétaire puisque ces travaux d’aménagement sont financés par Nantes Métropole dans le cadre du pacte financier 2014/2020.

Après la prise en compte des travaux en cours avec la création de la ZAC du Clos de la Marchandière, le choix de la municipalité et des services de la métropole s’est porté pour la première phase d’intervention sur un périmètre défini autour du parvis de la bibliothèque rue du Cellier (cf. plan). Le coût de cette première opération s’élève à 1,4 M€.

Cette modernisation et réorganisation des espaces répondent aux attentes et aux besoins de la population : davantage de place aux piétons et aux vélos, circulation automobile et stationnement facilités, espaces publics sécurisés et mieux partagés. Des lieux de rencontre plus accueillants où il fait bon vivre, tout à la fois ouverts et préservés, qui conjuguent nature et minéralité.

Une nouvelle étape de concertation avec les habitants de la rue de la Mairie va se mettre en place en fin d’année pour préparer la phase 2. Un projet de végétalisation des façades sera également soumis à l’approbation des commerçants et des riverains concernés.

L’ensemble de ces travaux s’inscrit dans un projet visant à dessiner le Mauves de demain. « Nous devons penser le PLUm, la ZAC du Clos de la Marchandière, le projet d’éco-mobilité scolaire et l’aménagement du centre-bourg à travers une réflexion globale, précise Claudine Chevallereau. Notre objectif est de faciliter les déplacements doux, avoir un cœur de bourg encore plus attractif et faire en sorte que chaque habitant se sente bien à Mauves-sur-Loire ».

 

Vous pouvez consulter le plan en page 4 de Les Dits de Mauves n°101 de novembre 2017

Partager cette page sur :